Pour se lancer dans cette découverte ..

L’adulte doit savoir faire confiance à l’enfant en apprenant à observer, à ne pas intervenir, à adapter et sécuriser l’environnement avec une vigilance adaptée

  • Ce qui implique d’être non stressée pour ne pas communiqué son ressenti à son enfant

La motricité libre c’est :

Enfant libre de ses mouvements (dès la naissance) + adultes confiants dans les compétences du bébé

Comment l’adulte peut favoriser la motricité libre ?

Voici quelques astuces :

  • Privilégier un espace au sol adapté , dégagé sans lieu clos ( pas de parc) avec peu de jouets en même temps, renouveler les régulièrement
  • Ne pas mettre l’enfant en situation imposée par l’adulte ( ex : assis d’office, collé avec des coussins, attaché dans le transat)
  • Laisser l’enfant découvrir ses appuis ‘ seul’ lorsqu’il commence à se mettre debout, l’adulte veille uniquement à ce que les appuis soient stables ( meuble, table basse, chaise à sa hauteur)
  • Le laisser découvrir seul toutes les étapes fondamentales de la marche, plat dos retournement, plat ventre, ramper, 4 pattes, appui… jusqu’à la marche

Faire confiance en ses capacités , l’enfant va trouver ses propres techniques, tester les moyens pour faire seul et se faire confiance pour se déplacer

= autonomie future renforcée

N’hésitez pas à l’entourer (  sans l’étouffer) à l’encourager dans ses démarches et découvertes.

Ce qui implique pour l’adulte :

  • Pas d’aide à la marche
  • Pas d’étirement des 2 bras pour faire marcher l’enfant
  • Pas de porteur Youpala qui inhibe la découverte de l’équilibre de l’enfant

Choisir des vêtements et des chaussures qui n’entravent pas la motricité de l’enfant (chaussures montantes qui  tiennent les chevilles surtout pour les premiers pas et les premières années de marche de l’enfant)