Ces activités de loisirs sont proposés les mercredis voire les samedis.

Voici quelques pistes pour le bien – être des enfants et le vôtre.

D’une part, il faut faire attention à ce que les enfants n’aient pas un planning surchargé entre l’école et plusieurs loisirs. Cela doit rester avant tout une détente, un apprentissage ludique.

Il est nécessaire que l’enfant (quelque soit son âge) ait du temps pour jouer, flâner et même s’ennuyer !!  Cela lui permet d’être à la recherche de ce qu’il veut faire et imaginer ses temps de loisirs. Et non l’adulte qui lui établit un planning d’activité à respecter similaire à celui du temps scolaire.

D’autre part, les adultes (souvent les parents) sont tendus pour emmener les enfants sur leurs lieux de loisirs surtout s’ils ont plusieurs enfants à gérer avec des horaires décalés. Ils le disent eux même volontiers : « Les ¾ du temps du mercredi passent dans les voitures à faire les trajets »

Si vous vous rendez disponible les mercredis pour vos enfants : il faut essayer de composer entre un temps pour les emmener sur lieux de loisirs et un temps familial (enfants, papa, maman) passé ensemble (un goûter, une balade, voir les grands – parents etc) pour détendre et casser le rythme de la course aux rendez-vous sportifs et culturels. En effet cela évite les tensions du mercredis soirs (parents frustrés d’avoir passé trop de temps dans les transports dans les transports et l’impression de n’avoir profité de ce temps avec les enfants ainsi que les enfants fatigués de leur journée). Pour les enfants plus âgés, au cours de l’année s’ajouteront les entraînement et les compétitions sportives. Raison de plus pour ne pas surcharger les journées non scolaires de vos enfants et les vôtres aussi dès le mois de septembre